Posted by & filed under Burn out, Stress au travail.

Vous ouvrez votre boîte et ils apparaissent en gras en nombre, voire même en majuscule expression ultime du cri internet… et cela vous donne un aperçu du début de votre matinée.

En un seul coup d’oeil, vous devinez que certains d’entre eux seront plus longs à traiter que d’autres. Celui du
directeur, celui de votre ‘chef direct’, le reporting du mois… Celui qui concerne votre réunion qui a lieu dans cinq minutes.
Apparaissent aussi ceux qui seront plus courts à gérer, nécessitant un simple oui ou non de votre part.

Matinée merveilleuse ? Vous êtes informés professionnellement parlant. Vous êtes dans le jus. Le jus prend une
tournure plus amer quand vous réalisez que la kalashnikov ne s’arrête pas. Vous continuez à recevoir des messages… un, deux, trois à la minute. Et là soudain, vous vous posez sérieusement la question de votre capacité à gérer l’invasion. Vous fermez votre écran.

Vous partez en réunion. A votre arrivée dans la salle, on vous interpelle : « tu n’as pas répondu à mon
mail ? ». Prononcé d’un ton surpris. Vous vous sentez presque coupable. Et l’envie de vous défendre vous quitte. En réunion, le plan d’actions de la semaine est décidé… Dans votre tête, vous visualisez déjà le nombre d’emails à envoyer. Qui ne faut-il pas oublier ? Qui faut-il mettre en copie ? D’ailleurs, certains exigent d’être en copie de tout. Pour maîtriser tout ce qu’il se passe ou pour faire une collection… 225, 1245, 14578… Le compteur de réception, d’envoyés, de brouillons s’étoffent à
outrance pour ceux là.

Vous retournez à votre poste de travail. Vous ouvrez votre écran. Et une envie soudaine de tout mettre à la corbeille.
Si cette sensation étrange vous traverse, il est temps de prendre la mesure de l’impact de ce flot sur vous. A force de lire ce que les autres vous envoient, c’est la continuité de votre travail qui est rompue..

Défendez-vous à votre manière pour éviter la saturation. Ouvrez la porte à l’invasion à heures fixes. Traitez certains emails avec des messages type (si c’est possible)… Parfois on vous pollue pour des informations banales, plan d’accès, compte rendus à renvoyer,… Ne laissez pas la pétarade gérer votre vie. La vie est la communication de proche en
proche , disait Hugo… Il est temps de ne pas appuyer le bouton pour envoyer le prochain mail à celui qui vous fait face.

 

Allez, on va prendre un café !

 

Lire l’article original Alexia BELLEVILLE

Source Huffington Post Blog

Tags: